HOMMAGE AU DR VICTOR GOLDBLOOM

par Sharon Gubbay Helfer

 

L'ENGAGEMENT DANS LA VIE POLITIQUE 

ET DANS LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX AU QUÉBEC

 

 

Diplômé en médecine de l'Université McGill, le Docteur Goldbloom a enseigné la pédiatrie pendant plusieurs années et a été élu gouverneur de ce qui est aujourd'hui le Collège des médecins du Québec en 1962. Homme politique dans le Gouvernement du Québec, il participe activement depuis de nombreuses années au dialogue interreligieux. 

 

Après deux mandats comme député en 1966 et 1970, il devient le premier membre de la communauté juive du Québec à être nommé au Conseil des ministres du Québec. En décembre 1970, il devient le premier titulaire du nouveau ministère de l'Environnement. En février 1973, il est aussi nommé ministre des Affaires municipales. Réélu pour un troisième mandat à l'élection d'octobre 1973, il conserve ces deux responsabilités, à laquelle s'ajoute celle de ministre responsable de la Régie des installations olympiques en 1975. Réélu à l'Assemblée nationale du Québec pour un quatrième mandat à l'élection de novembre 1976, il sert jusqu'au 16 octobre 1979.

 

Après sa carrière de parlementaire, il occupe plusieurs postes importants au sein de l'administration publique québécoise : président du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) puis commissaire aux langues officielles, il est depuis 2002 président du Conseil d'administration de la Régie régionale de la santé et des services sociaux de Montréal-Centre. 

 

Il a été membre-fondateur du conseil d'administration de la Fondation-Jules et Paul-Émile Léger, de la Fondation Jean Lesage, du Musée des religions de Nicolet et du Conseil canadien pour le commerce autochtone.

 

 

 

 

Sharon Gubbay Helfer est historienne orale et vidéo-biographe. Elle détient un doctorat en études juives et a fait des recherches post-doctorales à l'Université de Montréal et à l'Université Concordia dans le domaine des dialogues difficiles. Associée au Centre d'histoire orale à Concordia, elle est également impliquée dans des projets de dialogue communautaire depuis plusieurs années et dans différents contextes. Liée au Dr. Goldbloom par des liens familiaux et amicaux, Sharon Gubbay Helfer a mené avec lui des entretiens-vidéo dans le contexte de ses recherches postdoctorales sur les pionniers du dialogue judéo-catholique au Québec.


 

DAVID MILLAR 

LE TRAVAIL AUPRÈS DES NATIONS UNIES 

 

Né dans l'est du Canada, il a travaillé partout au pays comme plongeur, cinéaste de l'ONF, organisateur syndical, chercheur en santé du travail, ombudsman, bibliothécaire, enregistreur d'histoires de vie (quelle leçon pour bien écouter!) pour finir prof d'histoire dans l'ouest... c'est-à-dire : souvent sans emploi, s'adapter. Ayant servi dans les trois forces armées, en 1980 il se joint au mouvement de la paix pour contrer la doctrine de première frappe nucléaire, et devient de plus en plus Quaker convaincu. Retraité depuis 2005 à Montréal, il participe à l'équipe du livre quaker Right Relationship, aux groupes interreligieux Kairos Canada, ROJeP (Regroupement Oecuménique Justice et Paix), et Religions pour la Paix, tous réclamant l'action climatique et l'écojustice. Il oeuvre pour la réalisation de la justice climatique et mondiale, en qualité de représentant de Quaker Earthcare Witness à l'ONU. 

 

À travers un bref montage vidéo montrant la spiritualité aborigène autour du monde, où l’on entend des voix invoquant le respect de la Création, le “buen vivir” et la justice, il nous appellera à la solidarité avec ces peuples, déjà proclamée dans les déclarations de toutes les grandes religions, et manifestée lors des Marches Climatiques à New York et à Paris. Ici à Montréal, nous avons une opportunité spéciale.
 

 

 

© 2023 by Conferences Website. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • RSS Classic