© 2023 by Conferences Website. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • RSS Classic

 

L'AMOUR DE DIEU,

L'AMOUR DU PROCHAIN

 

 

 

 

       Depuis la nuit des temps, l'être humain est habité par un besoin de transcendance. Il cherche à se dépasser et à découvrir d'où il vient et de quelle façon il est devenu vivant. Il se questionne également sur la finalité de son existence et sur ce qui constitue son être. 

 

      Dans plusieurs religions, l'Être Premier, créateur de l'univers, est appelé Dieu. Il est l'Image de la Perfection et la Source de la Vie. Une grande majorité des êtres humains actuellement sur la Terre vénère cet Être qu'ils considèrent comme leur Père bienveillant. Ces croyants aiment et même adorent leur Dieu et lui vouent un culte sincère à travers de multiples rituels, différents selon les époques et les lieux. Toutefois, il semble en lisant les biographies des saints et des mystiques, qu'au-delà des formes diverses de cultes, l'expérience spirituelle intérieure de relation avec Dieu présente des caractéristiques universelles, même si chaque personne établit une relation unique avec son Dieu, qui lui est toute personnelle et qui varie considérablement en intensité.

 

       Ceux qui sont les plus enflammés dans leur amour pour leur Dieu sont appelés mystiques. Leur plus grand désir, quand il n'est pas leur unique désir, est de devenir un en Dieu, de s'abandonner totalement à cette Présence qui les comble de béatitude et leur permet de vivre des extases où ils pleurent de joie. Ces êtres parlent de Dieu comme d'une immense lumière, comme d'un feu qui les consume et peut les mettre en contact avec une réalité qui n'est pas visible mais qui, pour eux, est absolument réelle, et même plus réelle que le monde que nous connaissons. Ces êtres ne s'identifient plus avec leur être physique, mais avec une partie d'eux-mêmes que l'on nomme âme et esprit. 

 

         On a longtemps distingué les mystiques des hommes charitables qui, eux, oeuvraient à aider leurs prochains afin qu'ils aient de meilleures conditions de vie. Les mystiques étaient considérés comme des contemplatifs. des personnes déconnectées de la réalité de la vie. Pourtant, on peut penser que l'Amour de Dieu ne peut être dissocié de l'amour du  prochain, le prochain étant un enfant de Dieu lui aussi. Celui ou celle qui aime Dieu aime également Sa Création, non seulement il aime toutes les créatures de son Dieu mais voit Dieu en elles. En fait, il voit Dieu partout, dans la beauté de la Nature, dans les êtres vivants, dans tout ce qui l'entoure, et il a une vision non duale du monde. Il se sent un avec l'univers et ne peut plus regarder le monde avec ses apparentes divisions. Il vit dans l'Unité. 

 

       À notre époque, il apparaît clairement que le croyant ne peut plus se contenter de "sauver son âme" sans se préoccuper de ceux qui l'entourent, il a le devoir de veiller au bien-être de tous ses frères et soeurs  quels qu'ils soient. La notion de fraternité entre tous les êtres humains devient de plus en plus prégnante et essentielle au devenir de l'Humanité. Le croyant voit en l'autre son frère ou sa soeur en Dieu, enfant d'un même Père Céleste, et il tâche de faire tout ce qui est en son pouvoir, avec l'aide de son Dieu, pour soutenir ses frères et soeurs en difficulté. Pour le croyant, tout être humain est sacré car il possède en lui une étincelle divine qui mérite le plus grand respect.