© 2023 by Conferences Website. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • RSS Classic

 

2015, Année internationale de la lumière

 

 

 

L’ANNÉE 2015 PROCLAMÉE

ANNÉE INTERNATIONALE DE LA LUMIÈRE PAR L’UNESCO

 

À sa 190e session, le Conseil exécutif de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, a entériné la proposition tendant à proclamer 2015 Année internationale de la lumière, à la demande et avec le parrainage de nombreux gouvernements. Il entendait ainsi souligner le rôle central joué dans les activités humaines par la lumière qui est, grâce à la photosynthèse, à l’origine même de la vie. Ses nombreuses applications ont révolutionné la société par le biais de la médecine, des communications, du divertissement, des arts et de la culture. Les industries axées sur la lumière sont des moteurs économiques majeurs, et les technologies fondées sur la lumière répondent directement aux besoins de l’humanité en assurant l’accès à l’information, en permettant de préserver le patrimoine culturel, en promouvant le développement durable et en améliorant la santé et le bien-être de la société. Les technologies fondées sur la lumière fournissent de plus en plus de solutions aux défis globaux liés notamment à l’énergie, à l’éducation, à l’agriculture et à la santé communautaire. Les applications de ces technologies améliorent la qualité de vie dans les pays en développement et jouent un rôle essentiel dans les efforts visant à atteindre et dépasser les Objectifs du Millénaire pour le Développement.

 

La physique de la lumière étant devenue la principale discipline transversale dans les domaines de la science et de l’ingénierie au XXIe siècle, l’UNESCO juge indispensable que chacun saisisse pleinement l’importance que l’étude scientifique de la physique de la lumière et l’application des technologies fondées sur la lumière revêtent pour le développement durable mondial. Elle souhaite promouvoir les carrières scientifiques et techniques et encourager le renforcement des capacités éducatives à l’échelle mondiale au moyen d’activités centrées sur les sciences et l’ingénierie et destinées aux jeunes, garçons et filles, en réglant les questions liées à l’égalité entre les sexes et en mettant surtout l’accent sur les pays en développement et les économies émergentes, notamment en Afrique.

 

L’année 2015 commémore une remarquable série de dates importantes de l’histoire de la physique de la lumière qui remontent à 1 000, 200, 150, 100 et 50 ans. En 1815, en France, Fresnel a présenté la théorie ondulatoire de la lumière ; en 1865, en Angleterre, Maxwell a décrit la théorie électromagnétique de la lumière ; en 1915, en Allemagne, Einstein a mis au point la théorie de la relativité générale, confirmant la place centrale que la lumière occupe tant dans l’espace que dans le temps ; et, en 1965, aux États-Unis, Penzias et Wilson ont découvert le fond diffus cosmologique, un écho de l’origine de l’univers. De plus, l’année 2015 marquera le 1 000e anniversaire de la publication des grands travaux de Ibn al-Haytham sur l’optique, au cours de l’Âge d’or islamique.

La célébration en 2015 de la portée de ces événements marquants offrira de formidables perspectives pour les activités éducatives et de renforcement des capacités à l’échelle mondiale, en particulier en Afrique.

 

Cette Année internationale de la lumière offrira à l’UNESCO une nouvelle et importante occasion de remplir sa mission consistant à promouvoir la coopération internationale dans les domaines des sciences, des technologies et de l’ingénierie au service du développement durable, ainsi que dans les domaines du renforcement des capacités et de l’éducation scientifiques. En outre, cette année internationale favorisera la mise en place d’un large éventail d’activités de coopération dans le cadre du suivi de l’Année internationale de la physique (2005) et de l’Année internationale de la cristallographie (2014).